Languedoc-Roussillon

Emploi-Alternance

Orange : formation des femmes en alternance au métier de technicienne

Dix femmes sont actuellement en alternance au sein d’Orange, en vue de l’obtention d’un titre professionnel de Technicienne Réseaux et Télécommunications d'Entreprise.

C’est la deuxième promotion de « classe de filles » en Languedoc-Roussillon. La première (2015 – 2016) comptait dix femmes dont neuf ont été recrutées en CDI à l’issue de la formation : 1 à Béziers, 1 à Narbonne, 1 à Mende, 4 à Montpellier et 2 à Perpignan.

Les dix femmes composant l’actuelle « classe de filles » sont réparties durant leur présence au sein d’Orange sur 4 sites techniques de l’Unité d’Intervention du Languedoc-Roussillon : 2 à Carcassonne, 4 à Montpellier, 2 à Nîmes, 2 à Perpignan. D’une durée totale de 1 400 heures, la formation est coordonnée par l’équipe pédagogique de l’Agence Nationale de Formation Professionnelle des Adultes (AFPA) de Montpellier - Saint-Jean-De-Védas.

Sélectionnées par Pôle Emploi, ces femmes ont rejoint le cursus de formation sans prérequis techniques après avoir réussi des tests d’aptitudes. En reconversion professionnelle, elles ont exprimé la volonté  d’apprendre un métier innovant pouvant déboucher sur un emploi pérenne dans le domaine de l’installation et la réparation, chez des clients des domaines Grand Public et Entreprises. Les compétences acquises peuvent les conduire à intervenir sur la fibre optique, technologie Ftth (Fibre To The Home, La Fibre jusqu’au Logement).  

 

 

La volonté d’Orange : augmenter la féminisation des métiers techniques

 

 

Accroître la mixité dans les métiers techniques, c’est à la fois une source d’équilibre et un facteur de performance pour tous. Au sein de l’Unité d’Intervention du Languedoc-Roussillon, le taux de féminisation des métiers techniques est de 20%. L’arrivée d’une femme dans ces métiers conduit à étudier l’ergonomie de son poste (charge des outils, conditions de travail…). L’équilibre vie privée - vie professionnelle est également examiné. Cette approche bénéficie aussi aux hommes.

Pour pourvoir les offres d’emplois techniques, Orange reçoit moins de demandes et d’offres de CV présentées par des femmes. C’est pourquoi un travail d’information et de promotion de nos métiers techniques est réalisé auprès des écoles. « Les classes de filles » s’insèrent dans cette démarche de féminisation des métiers techniques et y contribuent significativement : en 2016, les femmes représentent 35% des recrutements d’Orange en Occitanie contre 21% en 2015.

Le même dispositif est déployé en parallèle en Midi-Pyrénées avec l’AFPA de Toulouse Balma.  Ainsi une classe de 8 filles est actuellement en formation et, en 2016, sept des dix femmes formées ayant participé à ce programme ont été recrutées en CDI.

 

 

L’Afpa favorise l’accès des femmes à la formation professionnelle

 

Renforcer l’accès des femmes à des métiers traditionnellement occupés par des hommes et inversement, faciliter les transitions professionnelles pour les femmes en valorisant leurs compétences transversales, faire découvrir les métiers pour lever certaines idées reçues, font partie des objectifs visés par l’Afpa. L’action menée avec Orange s’inscrit pleinement dans cette dynamique.

En 2016, les femmes ont représenté plus de 26 % des personnes formées à l’Afpa. Leur taux de réussite au titre professionnel est de 83 %, 62 % étaient demandeuses d’emploi et plus de 60 % ont retrouvé un emploi dans les 6 mois qui ont suivi la formation.

En régions

L'information de vos territoires

#Twitter

  • Philippe Roquelaure RT @SummerStadium13: D'ici à 2030, 75% des Français prévoient de changer de métier https://t.co/vHxpeGxImU
    Le 27 mai 2018 à 1h

  • Philippe Roquelaure RT @Orange_Caraibe: Merci d'avoir partagé votre festival @TerreDeBlues avec la 4G d'Orange. Au total, plus de 2,6 Téra de données ont été é…
    Le 27 mai 2018 à 0h

  • MaïtenaLabarèreGeyer Booster l'entrepreneuriat au féminin : #Womenstart d'@orange, pour le numérique ! À suivre. @LatoucheP @AnneCoreau https://t.co/1NgERhwOZS
    Le 26 mai 2018 à 23h

Retour en haut de page